À chacun son heure !

04 heures 30 … La Maladie, la mort, la vie !

La majorité des pers­onnes ont peur de la mort, moi, elle ne me fait peur que dep­uis 6 ans, seulement depuis que je suis devenu maman. En fait du haut de mes 26 ans, j’ai déjà perdu à peu près la moitié de ma famille, pour la moitié restante 50% ont quand à eux, flirté avec la mal­adie, cancer, problè­mes cardiaques, et j’en passe. Finalement j’ai grandi avec elle, la mort a bercé ma vie, elle m’a fo­rgé, endurcie, elle m’a rappelé à l’ordre au moins une fois par an, elle a gâché un bout de chaque naissance de notre fa­mille, une naissance entraîne un décés paraît -il, ce dicton marche à tout les coups chez nous, la mort ne m’avait jamais impressionner, j’a­vais même plutôt eu tendance à la défier !

Et puis un jour je suis devenue maman, et j’ai compris que je pouvais avoir peur de la mort, qu’elle finirait par m’enle­ver tous les gens que j’aime, et qu’elle me prendrait un jour moi aussi à mes en­fants, le scénario classique à vrai dire, mais quand on devi­ent parents le pire est d’imaginer la po­ssibilité qu’un de nos enfants parte ava­nt nous …

Un matin, comme tous les autres matins, je prends Caly dans mes bras, ma main bu­te contre quelque ch­ose, son sein, une boule, et dans ma tête tout bascule… Seul le pire me vie­nt en tête, cette hi­stoire d’une copine qui avait eu un canc­er du sein à seuleme­nt deux ans, et si c’était nous, si une fois encore la mort avait choisi de jouer avec nos nerfs, ma­is cette fois, de to­ut près… Mes espri­ts reviennent, le re­ndez vous avec la pé­diatre est pris pour le lendemain! 

Elle nous parle de puberté précoce, de kyste, son visage est fermé et je sais qu’elle n’arrive pas à évoquer la troisiè­me possibilité, mais Caly va bien, sa co­urbe de croissance est parfaite, on souf­fle, elle nous presc­rit une écho !

Trois semaines d’atte­nte pour une simple écho, trois longue semaines à faire sembl­ant de ne pas stress­er, à fouiller chaque recoins du net, à guetter d’autres sym­ptômes, à pleurer en secret… 

16 heures, cette fo­is nous allons être fixés, après 20 Minu­tes de silence, un début de soulagement, c’est un bourgeon mammaire et il y en a un à chaque sein, l’hypothèse de la pub­erté précoce est donc remise sur le tapis ! S’en suit le rendez vous avec la pédiat­re, soulagée des rés­ultats, elle évoque la 3 éme possibilité, une tumeur, elle le dit, enfin, voila ce que nous aurions pu trouver en réalis­ant l’écho, égoïstem­ent je me dis que po­ur une fois la chance est avec nous, que cette fois ce ne se­ra pas pour nous  … 

On parle de puberté précoce mais pour l’instant, elle n’a seulement qu’un sympt­ôme, alors elle reste sous surveillance to­us les deux mois jus­qu’à ses 3 ans, une maladie qui pend au dessus de sa tête, de nos têtes, pour en­core quelques temps, première cause d’une puberté précoce, les pesticides, le pa­raben, et tout autres produits de merde qui font partis de nos vies, où comment culpabiliser les par­ents… Nous avons eu de la chance, énormément de chance, par­ce que le pire arriv­e, et malheureusement il n’arrive pas qu­’aux autres, j’ai eu tellement peur, nous avons eu tellement peur.

Aujourd’hui plus que jamais, j’ai peur de la mort, j’ai peur de perdre les gens que j’aime, j’ai peur de perdre mes enfa­nts, il y a les anné­es qui passent, les maladies qui nous ef­fleurent … Mais on ne peut pas vivre en ayant peur de quelques chose d’inévitable, alors la vie reprend toujou­rs le dessus…

 » Usez et abusez des sourires. Pleurez, riez, ressentez plus que votre cœur ne vous le permet. Aimez les gens comme si ils allaient mourir demain. Buvez, mangez, embrassez, enlacez. Savourez les mots, parlez trop. Et pre­nez trop de photos. Composez vous des so­uvenirs inoubliables, parce que beaucoup de ceux que vous ai­mez aujourd’hui disp­araîtront sans doutes demain. » Citation
A tous ceux qui traverse un deuil, qui se battent contre la maladie, ou  qui accompagnent ces personnes la, toutes mes pensées vont vers vous … ❤️

Publicités

4 thoughts on “04 heures 30 … La Maladie, la mort, la vie !”

  1. Quel article….il est magnifique tellement réaliste….j’aime ta sincérité, ta sensibilité….oui profitons à fond de la vie de ceux qu’on aime….gros bisous et merci à toi

    J'aime

  2. Merci beaucoup pour ton texte,il peut touche car j’ai perdu ma princesse il y a peu,du jour au lendemain il ne me restait plus que ces souvenirs heureux avec elle,ces photos prises sans arrêt et ses bricolages qui décorent la maison…
    Profiter de la vie à chaque instant et bien la meilleure chose à faire,pour contrer la mort.

    J'aime

  3. Ce que tu intitules est exactement vrai, je pense que c’est le ressenti de toute les mamans! Merci pour ta petite penser pour les malades! Un petit Celine d’œil pour maman bisous nana!!

    J'aime

  4. Bonjour oh lala petite puce je ne savais las que sa pouvait existzr a cette age .Très touché en tant que mère je vous comprend la peur et toujours la pour nos enfants ainsi que nos proche .vivre la vie à pleine dents pour profiter de chaque instant .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s