À chacun son heure !

22 heures 30, La fille d’en face… 

Il est 22h30 et dans l’immeuble d’en face c’est la fête ! 

La musique et les rires résonnent dans toute la rue…

Ils doivent être une vingtaine dans cet appartement minuscule, et même si nous sommes en février les fenêtres sont grandes ouvertes, sûrement pour la cigarette, ils ont à peu près 20 ans, aucun enfant mais un tas d’amis .. 

Chez nous tout est calme, je bois un thé devant un navet à la télé, la tête un peu dans les vapes, je somnole d’un œil en réfléchissant aux tracas du quotidien . Les enfants dorment depuis 21 heures et comme tous les soirs je suis un peu perdue dans cet appartement bien trop calme pour moi … 

Une chanson résonne, qu’est ce qu’on a pu danser sur celle là, les souvenirs remontent, ils défilent et je me laisse envahir par la nostalgie… 

Où sont passés nos 20 ans , notre insouciance, les fêtes interminables, improvisées, un peu trop alcoolisées… Où est passé le temps où il ne fallait se soucier que de nous, sans penser aux conséquences d’une nuit blanche, sans se dire que quoi qu’il se passe ce soir, demain, il faudra assumer les enfants, peu importe notre état … Où sont passés tout ces amis toujours présents pour faire la fête, mais qui détalent dès qu’on leur annonce une grossesse ..

Où sont passées toutes ces années ? 

Je crois qu’elles se sont enfuies, sûrement avec les rires de nos enfants, elles se sont effacées petit à petit, à chaque premiers pas, à chaque première fois, elles ont passé le relais à nos années parents, au mois sans sommeil, au premières rides, au premiers  » papa  » et  » maman  » …. 

Il est 23 heures 30, et la musique est forte, trop forte pour un jour de semaine, il y a 7 ans j’étais de l’autre côté de la rue, me foutant des gens qui se lèveront tôt demain matin, des enfants qui dorment, mais le temps passe, et moi, je suis passée de l’autre côté, du côté de la mère de famille qui espère que le bruit de la rue ne réveillera pas ses enfants …

Je suis passée du côté, où les soirées entre amis se font rares, où le calme fait du bien, où chaque minute de sommeil est à prendre au sérieux, et où le rire des enfants est le seul remontant nécessaire! 

Finalement je crois que c’est de ce côté là dont je rêvais depuis des années, j’ai construit, nous avons construit chacunes des marches qui nous ont conduites ici, je ne suis pas carriériste, je n’ai pas de grandes ambitions, j’avais un but, construire ma propre famille, une famille pleine d’amour, une famille soudée, une famille comblée …

Les amis se font rares mais ceux qui restent sont bel et bien là, les soirées, elles, sont moins bruyantes, mais tout aussi enrichissantes, la vie à un nouveau goût, un goût merveilleux !

Il y a 7 ans, j’étais cette fille accoudée à la fenêtre, un verre dans une main, une clope dans l’autre, j’étais cette fille un peu paumée , imaginant ce que serait sa vie dans l’appartement d’en face, rêvant à cette famille de l’autre côté de la rue en espérant, un jour, être à leur place, il y a 7 ans, j’avais 20 ans, des amis en pagaille, et encore tout à construire… 

Le bruit s’est arrêté, la fête est terminée, les enfants dorment paisiblement, mon thé est froid, j’ai du plonger dans mes souvenirs un peu trop longtemps… 

La fille d’en face a disparu, et pourtant il faudrait que je la remercie, ce soir grâce à elle, je me suis rappelée de la chance que j’ai d’en être la , je me suis souvenue que finalement, je n’étais pas si heureuse que ça à cette époque, je me suis rappelée que pour rien au monde… je ne retournerai de l’autre côté !


Source photo : https://lespaperolesdeceleste.wordpress.com/2016/02/18/eloge-du-tabac/femme-fume-cigarette-fenetre/

Publicités

6 thoughts on “22 heures 30, La fille d’en face… ”

  1. Très joli texte et bien résumé! Il faut savoir parfois se ménager quelques fêtes « à l’ancienne », mais je suis un peu comme toi, j’apprécie tellement ma nouvelle place que je ne regrette rien!
    A chaque âge de la vie, ses plaisirs…

    J'aime

  2. Comme tu l’as dis, chaque minute de sommeil compte maintenant, depuis les enfants et les nuits écourtées ! 😉 Les soirées plus calmes entre amis ayant aussi des enfants, c’est sympa aussi …

    J'aime

  3. Coucou ! J’espère que tu vas bien depuis le temps j’adore tes textes il sont constructifs et tellement réaliste continu de nous régaler!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s